background img

Pourquoi acouphenes plus forts le soir ?

20 conseils pour les acouphènes

Lire également : La validité des chèques déjeuners est-elle prolongée jusqu’en septembre 2021 durant la COVID-19 ?

Savoir comment gérer les acouphènes liés au stress

Le stress pendant l’apparition des acouphènes est normal, mais ne paniquez pas. Nous vous expliquerons comment prendre soin

de vous

A lire en complément : Comment utiliser l'ail sur le visage ?

Vous trouverez ci-dessous la liste des 20 « tuyaux » proposés par l’ATA (American Tinnitus Association). Nous avons constaté que ces conseils étaient très judicieux pour les personnes qui viennent de découvrir qu’elles ont des acouphènes parce que très souvent, nous sommes perdus et démoralisés. Mais vous ne devez pas vous stresser. En effet, les acouphènes peuvent provenir du stress en soi. Nous lisons et entendons tout et n’importe quoi sur le problème des acouphènes. Nous vous conseillons donc de lire attentivement ces petits conseils et de les appliquer autant que possible. Vous verrez que ces tuyaux sont inoffensifs et ne peuvent que vous aider à comprendre, gérer ou traiter vos acouphènes. Nous pensons qu’ils sont pleins de bon sens et ne contredisent pas ce que nous savons aujourd’hui sur les acouphènes ! N’hésitez pas à partager ce lien si vous pensez que ces les conseils peuvent aider un être cher. De même, n’hésitez pas à partager vos expériences si vous avez des petits trucs qui vous ont aidé !

Diagnostiquez et comprenez vos acouphènes

1. Ne paniquez pas. Les acouphènes ne sont pas un signe avant-coureur d’une maladie grave.

2. Assurez-vous que c’est un acouphène ! Les sifflets que vous entendez peuvent être des sons normaux créés par votre corps.

3. Rendez-vous chez un spécialiste, un audiologiste ou un ORL, qui s’intéresse de préférence aux acouphènes ou qui en a l’expérience.

4. Analysez vos médicaments avec votre médecin (médicaments sur ordonnance, médicaments en vente libre, vitamines ou suppléments) pour trouver la cause éventuelle de vos acouphènes.

5. Méfiez-vous d’un diagnostic ou d’une opinion sur le style : « Vous ne pouvez rien faire contre vos acouphènes, rentrez chez vous et vivez avec »

6. Soyez curieux ! Essayez de découvrir ce qui déclenche vos acouphènes (heure spécifique de la journée, stress , anxiété, régime alimentaire, etc.)

7. Restez informé des acouphènes. Chaque jour, de nouvelles recherches sont publié sur les causes possibles des acouphènes (nous nous rapprochons chaque jour d’une solution !) Un nouveau traitement pourrait être parfait pour votre situation !

Trouvez des solutions et prenez soin de vous.

8. Respectez-vous ! Le développement d’acouphènes signifie que vous ressentez beaucoup de stress « interne », qu’il soit physique et/ou psychologique .

9. Examinez votre mode de vie pour réduire le stress autant que possible ; avec le stress et l’anxiété, les acouphènes sont bien pires.

10. Changez votre alimentation. Éliminez un par un certains produits susceptibles d’aggraver les acouphènes, par exemple le sel, l’édulcorant, le sucre, l’alcool, le tabac, le café, les médicaments sans ordonnance (aspirine, etc…) (N’arrêtez en aucun cas de prendre les médicaments prescrits par votre médecin sans l’avis de votre médecin)

11. N’abandonnez pas le traitement s’il ne fonctionne pas immédiatement. Il faut parfois du temps pour qu’un traitement ait un effet positif.

12. Évitez d’aggraver votre acouphènes dus à de nouveaux accidents acoustiques : protégez vos oreilles dans les situations bruyantes : mettez des bouchons d’oreilles, cela ne coûte rien. Sinon, vos acouphènes vont empirer !

Votre attitude est importante !

13. Évitez d’avoir une attitude négative ou défaitiste ! Penser que vos acouphènes ne disparaîtront pas ne va pas vous aider, bien au contraire. Restez positif, au contraire, ne peut que vous aider à aller de l’avant ! Regardez ces histoires de patients qui ont survécu à des cancers ou à des maladies graves, ils ont tous en commun un désir positif d’en sortir !

14. Prenez-le sur vous. Souvent, malgré tout, les gens s’habituent à leurs acouphènes et les ressentent moins qu’au début.

15. Participez à votre traitement. Faites partie de l’équipe, avec votre médecin, ORL ou toute autre personne, participez activement au traitement, partagez vos pensées et vos pensées.

16. Ne perdez pas de temps à vous blâmer. C’est peut-être de votre faute, mais ils sont là et là, nous ne pouvons pas inverser, d’ailleurs, les causes peuvent soyez multiples !

Trouvez de l’aide !

17. Trouvez des gens qui comprennent votre combat, des gens qui vous écoutent, et vous verrez que vous n’êtes pas seul ! Rapprochez-vous de personnes qui peuvent vous comprendre et vous aider.

18. Trouvez un groupe ou une association qui peut vraiment vous aider. Une association capable de vous donner les bonnes informations, de partager des expériences, voire des solutions ou de vous aider à mettre en place des stratégies pour vivre avec vos acouphènes.

19. Parlez des acouphènes à votre famille, à vos amis et/ou à vos collègues ; expliquez-leur ce qu’est l’acouphène, mais aussi comment vous en vivez. De même, expliquez-leur les situations qui vous sont pénibles et n’ayez pas peur de leur demander de l’aide.

20. Continuez à vous informer, assurez-vous de trouver des informations pertinentes, crédibles et éprouvées, nous lisons beaucoup de bêtises sur les acouphènes, alors méfiez-vous. En cas de doute, posez des questions dans les groupes ou forums auxquels vous participez !

Source : ATA

Nos solutions pour soulager vos acouphènes : calmaspray, white bruit, etc…

Catégories de l'article :
Santé
Show Buttons
Hide Buttons