background img

Quel Equipement pour randonnée montagne ?

Préparer un sac pour une randonnée d’une journée, rien n’a plus de sens. Nous connaissons vos priorités : Genepi, fromage et saucisse. Mais une fois que ces produits de base absolument essentiels sont là, à quoi devrions-nous penser d’autre ? La randonnée n’est pas une activité sans risque ! Il est donc essentiel d’être bien équipé et de pouvoir s’adapter à toutes les situations  : changement soudain de temps, insectes, ou simple bulbe sur le pied… Même une petite randonnée pépouze peut se transformer en véritable épreuve en cas de sous-équipement. Dans cet article, Simone vous donne la liste de contrôle ultime pour vivre pleinement vos randonnées du futur jour.

A découvrir également : Où pêcher près de Guidel ?

  • Avant de partir, prévoyez votre sortie
  • Le sac à dos
  • Hydratez-vous en randonnée
  • Nourriture et collations
  • Les
  • Et la navigation ? vêtements
  • La trousse de premiers soins
  • dernier de Simone Le
  • Nos meilleures randonnées d’une journéeessentiels

NB : pour ne jamais rien oublier, nous vous avons créé une liste de contrôle facile à utiliser pour l’avoir 24 heures sur votre smartphone.

A lire également : Ou bien manger à Concarneau ?

Découvrez la liste de contrôle 🌲🌲🌲

Avant de partir, anticipez votre sortie 🕑

Préparez votre sac en fonction du type de terrain

Pour une randonnée en montagne, préférez un sac léger pour être sûr de surmonter les différences de hauteur. Selon votre condition physique, les bâtons peuvent être de bons compagnons de marche. Pliable ou télescopique, l’utilisation de bâtons permet une meilleure stabilité et évite notamment les entorses ou les chocs musculaires. Si vous partez en randonnée dans la plaine, il fait plus froid, les bâtons sont optionnels et vous pouvez même ajouter l’apéritif dans le sac.

🎒 Vérifiez toujours la météo avant de vous

aller S’il fait beau, n’oubliez pas d’emporter quelque chose pour vous protéger du soleil et d’anticiper l’eau pour être sûr de ne jamais en manquer. Si le temps n’est pas ensoleillé, qu’il pleuve ou qu’il soit couvert, ne prenez pas de risques : vous devez toujours prendre quelque chose pour vous protéger du froid, de la pluie et avoir des chaussures qui vont bien sur les sols mouillés.

Analyser les topoguides et les cartes

Préparez votre sac en fonction des magasins ou des points d’eau que vous rencontrerez sur votre chemin : vous les trouverez sur des cartes et des topoguides. Vous n’avez pas besoin de vous surcharger si vous trouvez de l’eau sur votre parcours. Cependant, assurez-vous d’avoir le minimum sur vous si les magasins sont fermés, ou si le trou d’eau est gelé ou séché, cela peut se produire.

Vous y allez seul ? En groupe ? Ou avec votre animal de compagnie ?

Si vous y allez seul, vous ne pouvez compter que sur vous-même : cette liste de contrôle est là pour On n’oublie rien. Si votre boule de poils est avec vous, vous devez planifier plusieurs choses : découvrez nos conseils pour faire de la randonnée avec votre chien . En tant que groupe, divisez l’entreprise pour ne pas vous surcharger inutilement. Une personne pique-nique, une autre garde la trousse de premiers soins, tu gardes les frites et la saucisse… (Emportez toujours l’essentiel avec vous)

Un bon sac hipster (hikster ?). Ⓒ Alice Donovan Rouse 🌲🌲🌲

Le sac à dos 🎒

Un sac de randonnée est choisi avec soin. Pour qu’elle soit parfaite, elle ne doit être ni trop petite, ni trop grande, et adaptée à la météo.

Pour une randonnée d’une demi-journée ou d’une journée, l’idéal est un sac de 20 à 30 litres🌦  : assez petit et léger, vous n’avez pas besoin d’être surchargé. Cette taille convient également si vous partez pour la journée mais que vous n’avez pas d’affaires volumineuses à emporter avec vous.

Pour une randonnée plus longue lors d’un très grand jour ou de 2 jours, un sac de 30 à 40 litres sera parfait : vous avez assez pour emporter un une tenue de rechange, suffisamment de nourriture, d’eau et d’équipement comme des bâtons.

Lorsque vous partez pour la journée, le sac à dos peut rapidement peser lourdement. Pour éviter les maux de dos ou la gêne, les sangles de rappel relient les bretelles à l’arrière du sac et maintiennent la charge en place ; associées à la ceinture du sac à dos, elles assurent votre équilibre dans la répartition de la charge.

Pour l’organisation, nous préférerons un sac à deux compartiments, et surtout un sac à poches : côté pour ranger la bouteille ou la carte, une poche étanche pour ranger les objets précieux, ou une poche sur le rabat extérieur, qui permet d’accéder facilement à la cape de pluie ou à la crème solaire par exemple. L’important est de tester l’accessibilité des poches afin de ne pas perdre de temps à saisir vos affaires.

En montagne, le temps est capricieux ! Une housse imperméable est essentielle pour éviter que vos affaires ne soient trempées lorsqu’il pleut. Ultra léger, il vous permet de couvrir rapidement votre sac par temps humide. Enfin, externe les attaches telles que les sangles, les boucles et les clips facilitent le transport d’accessoires tels que des bâtons, des crampons, des mousquetons…

Ces caractéristiques sont idéales pour une randonnée d’une journée, mais si vous souhaitez en savoir plus sur les sacs à dos de randonnée en général, Simone a déjà traité le sujet et vous donne des informations et des conseils sur le choix de son sac .

Le petit sac qui va bien, pour une balade d’une demi-journée. Ⓒ Sam John 🌲🌲🌲

Hydratez-vous en randonnée 💦

Nous ne vous enseignons rien, l’eau est essentielle lors de vos randonnées. Pour éviter la fatigue, les maux de tête, les crampes, le rhume ou les insolations, il est important de rester hydraté tout au long de votre parcours. Surtout depuis la marche, nous ne réalisons souvent pas à quel point notre corps est déshydraté. Consultez notre article consacré au thème de l’eau dans le trekking et la randonnée.

🚰 Combien de litres ?

Il est difficile d’estimer exactement la quantité d’eau nécessaire pour une randonnée. Cela dépend, entre autres d’autres choses, sur la durée de l’effort, l’intensité, vos capacités physiques ou les conditions météorologiques. En général, pour une randonnée d’une journée, il est nécessaire de fournir au moins 1,5 L d’eau à un adulte. Pour une randonnée plus courte, une bouteille d’eau suffit, mais c’est au cours de vos randonnées que vous finirez par savoir comment estimer vos besoins en eau ! Dans tous les cas, gardez à l’esprit que vous buvez toujours plus en randonnée qu’au quotidien, et qu’il est préférable de prévoir une marge de sécurité. Enfin, la règle d’or de l’hydratation en randonnée est de boire au moins toutes les heures , même si vous n’avez pas soif.

Hydrater sur place

Vérifiez toujours avant de partir sur les plans et les topoguides si des points d’eau potable sont présents sur le parcours . Par exemple, vérifiez s’il y a un bar dans l’un des villages que vous rencontrerez. On ne dit jamais non à un verre en terrasse.

S’il n’y a pas de point d’eau sur votre chemin et que vous avez peur d’être juste En buvant, vous pouvez opter pour une paille filtrante comme LifeStraw : le genre d’innovation qui est vraiment pratique. Une paille légère composée d’un filtre micrométrique qui retient les impuretés et les bactéries, vous permettant de boire n’importe quelle eau ! Dans le même genre, vous avez également l’option des tablettes avec MicroPur ou Aquatabs : ces tablettes contiennent le purificateur le plus efficace du marché, vous permettant de désinfecter votre eau en quelques minutes, et de la conserver. Mais bon, lors d’une randonnée d’une journée, vous ne devriez pas recourir à ces solutions « extrêmes ».

Comment gérer son eau pendant la journée ?

L’accessoire de base pour les randonneurs est le sac à eau . Son tube vous permet de boire régulièrement sans avoir à sortir votre bouteille de votre sac à chaque fois. Pour gérer votre puits d’eau, n’oubliez pas de vérifier le volume d’eau à chaque pause et de faire le plein dès que vous franchissez un point d’eau, quelle que soit la distance à parcourir. Enfin, si vous êtes un café ou un thé addict, vous pouvez emporter votre petit thermos avec vous si vous n’êtes pas trop surchargé. C’est toujours agréable pendant la pause pique-nique !

Il ne manque pas d’eau. © Joshua Earle 🌲🌲🌲

Nourriture et collations 🍎

Lorsque vous faites de la randonnée, il est important d’être énergisé, surtout lorsque vous partez pour une longue journée. Que ce soit pendant les repas ou pendant les pauses, vous devez ajuster votre alimentation et manger régulièrement avec les bons aliments pour éviter l’hypoglycémie.

Pour pique-niquer 🍽

Pour un repas équilibré, on opte pour une salade de pâtes ou de riz pour les glucides, avec du pain, du fromage, des œufs durs… pour faire le plein de protéines. En dessert, un fruit frais qui se conserve bien pendant le voyage. Pour un repas à emporter, un bon vieux sandwich fait tout aussi bien. Bien sûr, le petit sauciflard, la tomme de Savoie et le Genep, ça marche aussi. Aucune discrimination.

Pour les couverts, nous optons pour des couverts pliants/amovibles sous la forme d’un couteau suisse pour exemple, beaucoup plus facile à transporter. Et bien sûr, dans tous les cas, vous n’oubliez pas le sac pour stocker vos déchets.

Pour les collations 🍪

N’oubliez pas de toujours repartir avec des collations nutritives : barres de céréales, mélanges de fruits secs, pâtes de fruits, compotes, biscuits… Bref, SUGAR, car les coups de fatigue se produisent rapidement. À chaque pause, nous prenons un peu de douceur qui fait du bien au moral et au métabolisme. Vous n’avez pas besoin de manger beaucoup à chaque fois, juste une petite bouchée et repartez. En cas de fatigue intense, vous souffrez certainement d’hypoglycémie. Faites une pause de 10 ou 15 minutes et mangez immédiatement quelque chose de sucré.

Extras

La randonnée n’est que du bonheur, alors faites-vous plaisir ! Saucisse, fromage, frites… mais attention à la conservation. Un fromage en plein soleil peut vous donner un bon gastro (pas génial à l’époque), il faut le garder dans un sac isotherme et préférer le fromage en bloc, comme le comté. Pour Sauciflard, pensez au couteau pliant, c’est plus classe que d’avoir à lâcher un croc dedans. De plus, la saucisse est salée, elle aide à réduire les crampes (du moins c’est ce que l’on se dit pour la bonne conscience).

D’ailleurs, si vous êtes en Ile-de-France, voici 3 randonnées avec des points de pause mythiquesUn pique-nique Helloways donne ça. ©Adrien Plaud pour votre déjeuner :

  • Traversée de la haute vallée de Chevreuse
  • Balcones sur la Seine
  • La Green Breakaway

🌲🌲🌲

Les vêtements 👟

Pour une randonnée d’une journée, nul besoin de se suréquiper : il suffit de toujours être bien informé de la météo en amont . Mais soyez prudent en montagne car le temps change rapidement d’avis : ayez toujours quelque chose pour vous protéger en cas d’urgence.

Pour commencer, une bonne randonnée ne se passe pas sans de bonnes chaussures : Simone s’est déjà occupé du sujet pour vous, et vous donne tous les conseils pour choisir la paire idéale. En ce qui concerne les vêtements chauds, nous prenons toujours une veste coupe-vent  : un classique à avoir dans le sac. Été ou hiver, chapeau ou casquette, c’est essentiel. En hiver, c’est par la tête que nous prenons froid, et en été, nous préférons ne pas avoir d’insolation. Pour éviter que vos pieds ne floquent pendant toute la randonnée si vous traversez une rivière, nous pensons aux chaussettes de rechange dans le sac. Enfin, la doudoune ou le pull, pour quand il fait froid ou pour l’utiliser comme oreiller pendant la pause, de votre choix !

Quoi qu’il en soit, même si c’est tentant, on ne veut pas marcher torse nu ! Les marmottes devront bien sûr se passer de vos jolis muscles, mais vous vous éviterez des coups de soleil, des égratignures et des morsures de tiques .

Les 25 bosses à Fontainebleau. © Warren Lecart 🌲🌲🌲

Et la navigation ?

📍 Certes, l’aventure est une bonne chose. Mais pour éviter de jouer à Robinson Crusoé perdu au milieu de la forêt, il vaut mieux avoir le droit outils de navigation. Il y a deux religions :

L’Old Fashioned

Une carte IGN, un bon topoguide, une bonne vieille boussole, voilà l’aventure ! Et ce n’est pas si compliqué que ça. Si vous avez été traumatisé par la course d’orientation à l’université, voici quelques conseils pour apprendre à lire une carte en randonnée.

Tout d’abord, l’échelle. Il représente le rapport entre la distance représentée sur la carte et la distance réelle. Si l’échelle est de 1/25 000, cela signifie que 1 cm sur la carte correspond à 250 m en réalité. N’hésitez pas à consulter la légende qui indique avec des symboles des informations sur les routes et chemins, les lacs et les rivières, la végétation, les bâtiments et d’autres informations utiles pour lire la carte. Enfin, la courbe de niveau vous montre l’altitude : les lignes fictives permettent de savoir si le terrain est raide ou non. Par exemple, plus les lignes sont proches, le terrain est raide.

Une fois ces éléments acquis, vous n’avez plus qu’à pour trouver votre chemin à l’aide de votre boussole en faisant coïncider le nord magnétique avec le nord géographique de la carte.

L’équipe « so 2020 »

Votre smartphone bien-aimé vous guidera à travers les champs et les forêts. Simone explique tout sur OsmAnd GPS et vous pouvez également utiliser la version mobile de Helloways. Dans ce contexte, envisagez de prendre une batterie externe pour éviter de jouer seul le coup de la panne dans la forêt. Au cas où, nous vous donnons quelques conseils pour économiser votre batterie . Et dans tous les cas, il est toujours préférable d’avoir une carte avec vous, c’est toujours plus sûr.

Il existe désormais un très bon GPS sur mobile. 🌲🌲🌲

La trousse de premiers soins 🚨

Pour une randonnée d’une journée, pas besoin d’avoir un kit de fou furieux, à moins bien sûr que vous ayez des problèmes de santé en amont. Si la randonnée ne présente pas de risque particulier, vous pouvez même vous en passer. Si ce n’est pas le cas, voici ce que nous vous conseillons vivement :

S’ il y a un rayon de soleil

En montagne, les UV sont moins filtrés et leur rayonnement augmente de 4 % tous les 300 m de dénivelé positif. Même si vous ressentez parfois moins la sensation de chaleur, il vaut mieux être bien protégé ! Le soleil peut être à l’origine d’insolations, d’allergies ou même de brûlures dans les cas les plus graves.

Ainsi, 3 ou même 4 lunettes de soleil de protection sont indispensables pour compléter votre équipement de randonnée. En ce qui concerne la crème solaire , vous devez fournir plus de protection que celle que vous avez l’habitude d’acheter, optez pour un indice 50. Vous n’échapperez pas à la bonne trace de bronzage au milieu de votre mollet, mais c’est mieux qu’un coup de soleil ! Il doit également résister à la transpiration et être appliqué régulièrement. De plus, nous vous conseillons vivement de prendre un baume à lèvres, car le soleil peut frapper n’importe où !

Enfin, si l’option de protection solaire ne vous convient pas, vous pouvez opter pour un t-shirt ou une chemise à manches longues, comme ainsi qu’un pantalon de randonnée pour protéger votre peau. Cependant, envisagez de protéger votre visage et toute partie exposée.

Les bases

Dans votre trousse de premiers soins, il y a des produits essentiels, même pour les petites randonnées. En premier lieu, le répulsif contre les moustiques, bien sûr, pour éloigner ces créatures de l’enfer, surtout si votre randonnée se déroule le soir. Les égratignures et les petits bobos sont fréquents sur les sentiers, donc si vous êtes légèrement blessé, vous aurez besoin de désinfectant et de pansements , ainsi que de compresses et d’arnica.

Les oubliés, mais très importants

Vous n’y pensez pas toujours, mais une poulie à tiques est très utile si vous êtes mordu par une tique. Ces petits insectes présents dans la végétation peuvent transmettre la maladie de Lyme si vous n’agissez pas assez vite. Pour en savoir plus, nous vous donnons des informations et des conseils pour vous protéger contre les tiques randonnée. Dans le même genre, Aspivenin peut être utile en cas de piqûres de guêpes, de frelons, d’abeilles ou d’autres insectes : son système de ventouse permet d’aspirer le venin. Enfin, pour les randonnées plus longues, une couverture de survie n’est jamais trop longue. Il se plie et se transporte rapidement, et vous permet de rester au chaud, de vous protéger de la pluie et même d’être localisé grâce à ses reflets aluminisés.

En cas d’urgence

Pas nécessaire pour la randonnée du dimanche, cependant, ces accessoires peuvent être utiles dans des situations complexes. La lampe frontale vous permet de vous repérer la nuit, si vous avez pris du retard sur votre route et que le soleil se couche. De même, un sifflet, petit et facilement transportable, permet d’être localisé, notamment en cas de panne de téléphone cellulaire ou dans une zone sans réseau.

La bonne vieille paire. Ⓒ Viktor Hanacek 🌲🌲🌲

Les derniers essentiels de Simone 🌲

Parfois oubliés, ces accessoires sont néanmoins indispensables pour vos randonnées ! Tout d’abord, vous avez besoin de vos papiers et d’un peu d’argent. Même si vous allez en pleine nature, il est important de pouvoir vous identifier et d’avoir suffisamment pour payer de l’eau, de la nourriture ou un Kapten/Uber en cas de problème. L’accessoire ultime pour les randonneurs, c’est toujours le couteau suisse  ! Lame pour couper le bois (ou saucisse), ciseaux pour pansements ou pince à épiler pour échardes, cet outil tout-en-un sera toujours utile.

De plus, si vous êtes malade (diabète, ou autre), tout ce qui vous permettrait de le savoir et de savoir comment réagir si vous étiez évanoui par exemple.

Enfin, votre attestation (en cas de pandémie).

😂 🌲🌲🌲

Nos meilleures randonnées d’une journée

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, vous avez hâte de partir en randonnée toute la journée ! Donc, pour mettre en pratique les bons conseils de tante Simone et vivre votre prochaines aventures au maximum, voici nos meilleures randonnées d’une journée au départ des principales villes françaises et belges :

  • Paris : les balcons de la Seine, la traversée de la haute vallée de Chevreuse, les vallées du Rhodon et de la Mérantaise, le Tour des étangs de Rambouillet, les 25 bosses ou encore les Gorges de l’Apremont
  • Marseille : Traversée d’Aix-en-Provence à Vauvenargues, excursion dans le massif de l’Etoile ou dans les Calanques de Cassis à Marseille
  • Lyon : Monts d’Or Express, vers le bois de Cornavan ou de Montagny à Chassagny par les Landes
  • Bordeaux : Aux portes du Médoc ou de Pauillac et de ses châteaux
  • Bruxelles : la voie du Bruxit, la traversée de la forêt de Sonian ou la grande boucle de la forêt de Sonian
  • Nantes : entre vallées et châteaux
  • Strasbourg : sur le GR5 depuis Saverne, le rocher de Mutzig ou le château de Salm
  • Annecy : Montez au Chalet de l’Aulp depuis Talloires ou encore le col d’Orgeval près de la vallée de Saint-Ruph

Envie d’autres aventures en France ?

🌳🌳

Découvrez une randonnée en France

Catégories de l'article :
Loisirs
Show Buttons
Hide Buttons