background img

Que faire en cas d’absence longue durée d’un professeur ?

L’absence prolongée d’un professeur à son poste peut impacter négativement le processus d’apprentissage des élèves. Pour cette raison, la loi autorise le remplacement du professeur absent, que ce soit pour une absence courte ou une absence de longue durée. Lorsque ce remplacement de l’enseignant n’est pas assuré, suite à une absence prolongée, les parents d’élèves ont la possibilité d’intervenir pour que cela soit effectif. Pensez aussi aux cours particuliers pour éviter à vos enfants de décrocher dans la matière du professeur absent.

Trouvez des cours particuliers pour pallier l’absence d’un professeur

Selon la circulaire n° 2017-050 du 15 mars 2017, différentes absences peuvent conduire au remplacement d’un professeur : les stages de formation annuels ou de formation continue, les congés maladie de courte durée, les congés maternité ou d’adoption ou encore les congés longue maladie ou longue durée.

A lire en complément : Comment remplir l'attestation sur l'honneur de mariage ?

Dans ces cas de figure, c’est aux services académiques de procéder au remplacement du professeur concerné. Ils peuvent faire appel à des Titulaires sur zone de remplacement (TZR) ou à des contractuels CDI et CDD. Toutefois, il peut arriver que pour une raison ou une autre, le remplacement du professeur absent ne soit pas fait. Les parents ont ainsi le droit de réclamer le respect de cette disposition.

En attendant le retour du professeur, il faut veiller à ce que votre enfant ne décroche pas dans cette matière. Vous pouvez alors vous rendre sur des sites de cours particuliers, comme www.gostudent.org, pour lui trouver un tuteur dans la matière concernée. Ce faisant, vous permettez à votre enfant de pallier un éventuel retard scolaire dû à l’absence de son professeur.

Lire également : Où mettre le lit d'un bébé ?

cours particuliers

Écrivez au rectorat pour signaler l’absence du professeur

L’Éducation nationale a l’obligation d’assurer l’enseignement de toutes les matières obligatoires inscrites au programme. La notification de cette obligation légale est faite dans un arrêté du Conseil d’État en date du 27 janvier 1988.

Le non-respect de cette disposition empêche l’élève de bénéficier de l’enseignement auquel il a droit. C’est une faute dont la nature peut engager la responsabilité de l’État. Celui-ci a par ailleurs été condamné à maintes reprises pour le non-remplacement de professeurs.

En fonction de l’obligation faite à l’État de trouver des remplaçants pour les professeurs absents, vous pouvez intervenir pour réclamer le remplacement d’un professeur de votre enfant. Étant donné que le chef de l’établissement n’a pas de pouvoir en la matière, la première chose à faire est d’écrire au rectorat pour signaler l’absence du professeur.

Dans votre courrier, vous pouvez aussi demander le remplacement de l’enseignant absent. Pour faire pression sur l’autorité, n’hésitez pas à citer la jurisprudence, notamment l’arrêté du 27 janvier 1988. Rappelez de même l’obligation légale de l’Éducation nationale de garantir l’enseignement et votre droit d’ester en justice en cas de non-remplacement de professeur absent par l’État. Le rectorat devrait procéder au remplacement de l’enseignant après la réception de votre courrier. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours saisir le tribunal.

Formez un groupe de parents d’élèves

Il est toujours avantageux d’être plusieurs lorsque l’on mène un combat, surtout face à l’État. Pour que votre revendication porte ses fruits, vous pouvez vous regrouper avec d’autres parents. Il est même possible de saisir l’association des parents d’élèves, afin qu’elle appuie votre demande auprès du rectorat. Au regard de son impuissance face à la situation, le chef de l’établissement sera certainement ravi de voir que les parents d’élèves font également pression sur le rectorat. Il pourra se servir de vos réclamations pour appuyer la demande de remplacement qu’il a fait de son côté.

Catégories de l'article :
Famille