background img

Calvitie femme : quels sont les symptômes ?

La calvitie chez la femme est un phénomène rare qui touche néanmoins 2 % d’entre elles et même si la proportion reste peu importante, elle n’en demeure pas moins dramatique pour les femmes qui en souffrent. Quels sont les symptômes de la calvitie chez la femme ? Quelles sont les causes des chutes de cheveux féminines ? Quelles solutions sont envisageables pour apporter des solutions aux femmes concernées ? On vous dit tout sur ce sujet.

Quels sont les symptômes de la calvitie chez la femme ?

Lorsque l’on évoque la calvitie chez une femme, on fait également allusion à l’alopécie. L’alopécie peut être masculine ou dans le cas qui nous intéresse, féminine. Cependant, elle a plutôt tendance à se manifester chez l’homme. Les symptômes de la calvitie femme sont les suivants :

A lire en complément : Découvrez les multiples bénéfices des algues bretonnes pour votre santé et leur utilisation en cosmétique

  • Une perte progressive des cheveux en diverses parties du cuir chevelu. Souvent cela se manifeste au-devant du crâne et sur le sommet de la tête.
  • A lire également : Comment rétrécir son nez naturellement ?

  • Une diminution de la densité à l’arrière du crâne.
  • Des cheveux qui perdent de leur force entraînant leur chute.
  • Une irrégularité de la fibre capillaire avec des cheveux plus fins que d’autres.
  • Des chutes de cheveux au moment du brossage.
  • Des pertes de cheveux au moment de s’essuyer la tête en sortant de la douche.

Quelles peuvent être les causes de la calvitie chez la femme ?

Que l’on parle de femme calvitie ou de la calvitie masculine, de nombreuses causes peuvent être communes et il est bon d’en rappeler les principales origines :

  • L’origine androgénétique : Cette manifestation a pour origine un excès de production d’hormones mâles (les androgènes) qui vont accélérer le cycle de production des cheveux. Il faut savoir que même si le cycle de repousse d’un cheveu est très long, le nombre de cycles est limité durant notre vie. L’excès de production d’hormones conduit à une repousse trop rapide et à un excès de cycles. Quand il n’y a plus de cycles, à terme, les cheveux ne repoussent plus, provocant une calvitie.
  • Un dysfonctionnement de la glande thyroïde qui provoque des dérèglements divers dont des chutes capillaires.
  • Une alimentation inadaptée qui provoque des carences en nutriments essentiels et en vitamines.
  • Un rythme de vie inapproprié qui engendre un manque de sommeil et un dérèglement qui ne laisse pas place à des moments de repos essentiels à la récupération.
  • Un stress provoqué par différents éléments comme l’anxiété, le surmenage ou un choc émotionnel.
  • La maladie et notamment les traitements par chimiothérapie peuvent conduire à une chute de cheveux.
  • La prise de médicaments peut engendrer des réactions provoquant la perte de cheveux.
  • L’utilisation de produits capillaires de mauvaise qualité.
  • L’accouchement peut provoquer une perte de cheveux, car il engendre stress, émotion et fatigue qui sont des facteurs propices.
  • Les moyens de contraception.
  • Le changement de saison peut également avoir une influence suite à des carences alimentaires.
  • Des troubles hormonaux peuvent par pailleurs déséquilibrer l’organisme.

Quelles sont les solutions envisageables pour lutter contre la chute de cheveux féminine ?

Les solutions pour lutter contre les chutes de cheveux féminines peuvent être les suivantes :

  • Consulter des professionnels de la santé pour bénéficier d’un traitement adapté.
  • Reprendre un mode de vie sain (sommeil, alimentation).
  • Prendre des compléments alimentaires en cure.
  • Envisager une greffe capillaire auprès d’un professionnel si la chute de cheveux est trop abondante.

Comment diagnostiquer une calvitie chez la femme ?

Le diagnostic d’une calvitie chez la femme se fait en plusieurs étapes. Vous devez consulter un spécialiste comme un dermatologue ou un trichologue pour effectuer une analyse approfondie du cuir chevelu et des cheveux.

Le professionnel de santé commencera par poser des questions sur les habitudes de soins capillaires de la patiente ainsi que sur ses antécédents médicaux et familiaux liés à la chute de cheveux. Il examinera ensuite le cuir chevelu pour détecter tout signe visible d’un amincissement ou d’une perte excessive des cheveux.

Il peut aussi être nécessaire d’effectuer des tests sanguins pour mesurer les niveaux hormonaux et rechercher toute carence nutritionnelle pouvant contribuer à la chute des cheveux.

Dans certains cas, une biopsie du cuir chevelu peut être recommandée afin de déterminer avec précision les causes sous-jacentes qui ont conduit à l’alopécie. Cette procédure consiste en l’extraction d’un petit échantillon du cuir chevelu qui sera examiné au microscope.

Vous devez noter que même si une femme ne présente pas tous les symptômes typiques associés à l’alopécie androgénique (perte diffuse progressive), elle peut encore être atteinte par cette forme particulière de calvitie féminine. Par conséquent, consulter régulièrement son médecin traitant permettra souvent un dépistage précoce et donc une prise en charge plus efficace du problème capillaire.

Les traitements médicamenteux et naturels pour prévenir la calvitie chez la femme

Une fois le diagnostic établi, il existe plusieurs solutions pour aider à traiter la chute des cheveux chez les femmes.

Les traitements médicamenteux comprennent l’utilisation de médicaments spécifiques tels que :
• La minoxidil : qui est un vasodilatateur topique et qui peut aider à favoriser la croissance des cheveux
• Les anti-androgènes comme la spironolactone, qui agissent en bloquant l’action des hormones androgènes responsables de la calvitie féminine
• Les corticostéroïdes : qui peuvent être administrés par injection dans le cuir chevelu ou sous forme topique pour réduire l’inflammation du follicule pileux.

Pensez à bien souligner qu’il est capital de consulter un dermatologue avant d’utiliser ces médicaments, car ils peuvent entraîner des effets secondaires indésirables tels que des démangeaisons, une irritation cutanée et une sécheresse du cuir chevelu.

En plus, certaines femmes préfèrent opter pour des solutions naturelles. Voici quelques remèdes populaires contre la perte de cheveux :

• L’huile essentielle d’arbre à thé : Cette huile a été utilisée pendant longtemps pour ses propriétés antifongiques. Elle peut être appliquée directement sur le cuir chevelu diluée avec une huile porteuse comme l’huile d’amande douce.
• L’aloe vera : Un autre produit naturel qui peut aider à renforcer les cheveux et améliorer leur apparence est l’aloe vera. Il contient des enzymes bénéfiques qui aident à stimuler la croissance des cheveux.
• Le jus d’oignon : Riche en soufre, le jus d’oignon peut aider à stimuler la circulation sanguine dans le cuir chevelu et favoriser ainsi la croissance des cheveux.

Pensez à bien noter que ces remèdes naturels peuvent prendre du temps pour agir, mais ils sont beaucoup moins invasifs que les traitements médicamenteux. Si vous choisissez cette option pour traiter votre calvitie féminine, il est toujours recommandé de consulter un dermatologue avant de commencer tout traitement afin d’obtenir un avis professionnel sur sa pertinence et son innocuité.

Catégories de l'article :
Santé