background img

Comprendre le fonctionnement du tableau de bonus-malus en assurance auto

Le tableau de bonus-malus est un système utilisé par les compagnies d’assurance auto pour ajuster les primes en fonction du comportement de conduite des assurés. Chaque conducteur commence avec un coefficient neutre et voit ce coefficient évoluer selon son historique de sinistres. Un bon conducteur, sans accident responsable, bénéficie d’une réduction de sa prime, tandis qu’un conducteur impliqué dans des accidents voit sa prime augmenter.

Ce dispositif vise à encourager une conduite prudente et à responsabiliser les assurés. En cas d’accident où le conducteur est jugé responsable, le coefficient augmente, entraînant une hausse de la prime d’assurance. À l’inverse, plusieurs années de conduite sans incident permettent de bénéficier de réductions significatives.

A découvrir également : Comment trouver un parking proche de la gare ?

Qu’est-ce que le tableau de bonus-malus en assurance auto ?

Le tableau de bonus-malus est un outil central dans la gestion des contrats d’assurance auto. Il permet de moduler la prime d’assurance en fonction du comportement de conduite de l’assuré. Ce système repose sur un coefficient de réduction-majoration (CRM), calculé chaque année en fonction des sinistres déclarés. Plus précisément, ce coefficient peut augmenter ou diminuer, influençant directement le coût de l’assurance.

Lorsqu’un sinistre est déclaré et que la responsabilité totale ou partielle du conducteur est reconnue, le coefficient est majoré, entraînant un malus, c’est-à-dire une augmentation de la prime. À l’inverse, une année sans sinistre responsable permet de réduire ce coefficient, offrant ainsi un bonus qui se traduit par une diminution de la prime. La gestion de ce CRM est essentielle pour les compagnies d’assurance, car elle reflète le risque associé à chaque assuré.

A lire aussi : Quel berline acheter en 2020 ?

  • Départ à un coefficient neutre de 1. 00
  • Réduction annuelle de 5 % du coefficient en l’absence de sinistre responsable
  • Majoration de 25 % par sinistre responsable

L’objectif de ce système de bonus-malus est d’inciter les conducteurs à adopter une conduite prudente. Les jeunes conducteurs, souvent considérés comme plus à risque, peuvent commencer avec une surprime, mais peuvent rapidement améliorer leur CRM en évitant les sinistres. L’impact de chaque sinistre sur le coefficient est déterminé par un expert auto, qui évalue la responsabilité du conducteur.

Comment fonctionne le calcul du bonus-malus ?

Le calcul du bonus-malus repose sur un principe simple : chaque année sans sinistre responsable permet de diminuer le coefficient de réduction-majoration (CRM) de 5 %. À l’inverse, chaque sinistre responsable entraîne une majoration de 25 %. Le coefficient de départ est fixé à 1. 00, et tout changement est appliqué à l’échéance annuelle du contrat d’assurance.

Un conducteur sans sinistre pendant une année verra son CRM passer de 1. 00 à 0. 95. Si ce même conducteur continue à éviter les sinistres, il pourrait atteindre un CRM minimum de 0. 50 après plusieurs années. Toutefois, en cas de sinistre responsable, le coefficient augmente immédiatement de 25 %, passant par exemple de 1. 00 à 1. 25.

Année CRM Initial CRM après réduction (5%) CRM après majoration (25%)
1 1. 00 0. 95 1. 25
2 0. 95 0. 90 1. 19
3 0. 90 0. 85 1. 13

L’impact sur la prime d’assurance est direct : un CRM de 0. 85 signifie une réduction de 15 % par rapport à la prime de référence, tandis qu’un CRM de 1. 25 implique une majoration de 25 %. Le système est conçu pour récompenser la prudence au volant et pénaliser les comportements à risque.

La notion de descente rapide permet de réduire plus rapidement le malus après une période sans sinistre responsable. Par exemple, un conducteur ayant subi un malus peut voir son CRM revenir plus rapidement à un niveau neutre après quelques années de conduite sans incident.

tableau bonus-malus

Comment optimiser son bonus-malus après un sinistre ?

Pour optimiser votre bonus-malus après un sinistre, plusieurs stratégies peuvent être mises en place. La première consiste à bien comprendre votre responsabilité dans l’accident. Un expert auto évalue si vous êtes en responsabilité totale ou partielle. En cas de responsabilité partielle, le malus sera moins significatif.

Misez sur la descente rapide. Ce mécanisme permet de réduire rapidement le malus après une période sans sinistre responsable. Par exemple, si votre coefficient de réduction-majoration (CRM) a été majoré suite à un accident, évitez tout nouvel incident pendant les années suivantes pour bénéficier de cette descente rapide.

Pour suivre l’évolution de votre bonus-malus, demandez régulièrement un relevé d’information à votre assureur. Ce document détaille votre historique d’accidents et votre CRM. Il vous permet d’avoir une vision claire de votre situation et d’anticiper les changements de votre prime d’assurance.

Adoptez une conduite prudente. Respectez les limitations de vitesse, évitez les comportements à risque et soyez vigilant sur la route. Une conduite exemplaire sur plusieurs années peut compenser une période de malus et ramener votre CRM à un niveau favorable.

  • Évaluez votre responsabilité dans le sinistre
  • Profitez de la descente rapide
  • Demandez un relevé d’information régulièrement
  • Adoptez une conduite prudente

Suivez ces conseils pour optimiser votre bonus-malus et réduire le coût de votre prime d’assurance auto.

Catégories de l'article :
Voiture