background img

Que signifie booléen : définition de booléen

Les booléens sont un type de données primitif couramment utilisé dans les langages de programmation. Par définition, un booléen a 2 valeurs possibles : vraie(true) ou faux(false). En JavaScript, la coercition de type en booléen est souvent générée implicitement. Vous souhaitez en savoir plus sur ce type de donnée et comment elle fonctionne ? Continuez alors votre lecture.

Que signifie booléen ?

Les valeurs booléennes se réfèrent à un système de pensée logique pour déterminer si elles sont vraies ou fausses. En effet, elles représentent des valeurs de vérités (qui peuvent être vraies ou fausses). Les expressions booléennes comparent les valeurs à l’aide des opérateurs AND, OR, XOR et NOT et renvoient des résultats vrais ou faux.  Par ailleurs, la logique booléenne a été développée par le mathématicien et philosophe britannique George Boole. En fait, elle est à la base de la logique des ordinateurs numériques modernes.

Lire également : Quel PC acheter en 2020 ?

Explication des opérateurs booléens

Les options principales ou également appelées opérateurs vous permettent de cibler la recherche en joignant les termes de recherche. De lus, ils vous aident à définir la relation entre eux. Ainsi, il existe différents types d’opérateurs. En effet, il y a des booléens qui localisent les enregistrements contenant des termes correspondant à un ou à tous les champs spécifiés. Ces opérateurs sont :

A lire également : Découvrez les multiples facettes de l'informatique en lien avec la Bretagne

  • ET : qui localise les enregistrements qui incluent tous les termes de recherche spécifiés. C’est l’intersection d’ensembles définis par 2 mots, c’est-à-dire uniquement les références qui contiennent les deux à la fois.
  • OU : qui localise les enregistrements contenant tout ou partie des termes spécifiés. Avec cet opérateur, les ensembles définis par deux mots s’additionnent, c’est-à-dire que la réponse obtenue est l’ensemble des références où ils apparaissent indistinctement.
  • NOT : qui localise les enregistrements qui contiennent uniquement le premier terme de recherche mais pas le second. Ce sont ces références qui ont le premier mot et non le second.
  • XOR ou exclusif : qui localise les enregistrements qui contiennent certains mais pas tous les termes spécifiques.

Par ailleurs, il y a aussi les opérateurs de position. En effet, ceux-ci localisent les notices dont les termes sont proches au sein d’une même notice bibliographique.  Il s’agit par exemple de PRÈS, AVEC, MÊME, ADJ.

Quelle est l’explication de la logique booléenne ?

Comme les ordinateurs travaillent avec des nombres binaires, on peut exprimer la logique informatique en termes booléens. Par exemple, la logique booléenne permet aux circuits informatiques de décrire les états de charge (1 ou vrai) ou de décharge (0 ou faux). De plus, elle décrit les concepts de base des nombres binaires sur lesquels repose le traitement des données informatiques. La logique booléenne est également fréquemment utile dans les moteurs de recherche sur l’internet. Par exemple, une personne peut rechercher des documents contenant les mots « logique booléenne » et « informatique ».

On peut utiliser l’opérateur booléen « et » pour former une formule de recherche. Par exemple, « logique booléenne et informatique ». Dans ce cas, l’opérateur « et » demande au moteur de recherche de rechercher les résultats contenant les deux termes. De même, la formule de recherche « logique booléenne et non informatique » indique au moteur de recherche de rechercher les résultats contenant le premier terme. Toutefois, il est possible d’ignorer les résultats contenant les deux termes.

Catégories de l'article :
Informatique